Conseil du 24 mars 2016

4 mars 2016

Convocation 16 mars 2016

Le 24 mars 2016, à 20 heures 30,  le conseil municipal régulièrement convoqué, s’est réuni sous la présidence de Mr Alain DOLLEY, Maire.

Présents : M. DOLLEY – MME CHAMPAUD – M. BODIN – M.BIDAUD – M. ROGER – MME SOURDOULAUD – MME TERRIER – M. PAQUET – M. TERRIER – M. COUSIN – M. KONINGS –M. BERNARD – M. ANOMAN

Excusés : M. DUMONT-SAINT-PRIEST – M. FRAYSSE

Secrétaire : MME CHAMPAUD

ORDRE DU JOUR :

1 -    Compte-rendu de la réunion du 05 février 2016.

Le compte rendu n’appelant aucune observation particulière est adopté à l’unanimité.

2 -    Comptes de gestion 2015.

Le Conseil municipal :

Après avoir pris connaissance des documents émanant de la Trésorerie d’Eymoutiers, présentés par le Maire,

Après avoir entendu les comptes administratifs de l’exercice 2015,

Considérant que tout est régulier,

- Statuant sur l’ensemble des opérations effectuées du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2015,

- Statuant sur l’exécution du budget de l’exercice 2015, en ce qui concerne les différentes                 sections budgétaires et budgets annexes,

- Statuant sur la comptabilité des valeurs inactives,

 

Déclare que les comptes de gestion dressés pour l’exercice 2015 par Monsieur Sébastien ROY, Receveur municipal puis par Madame Céline ALAZARD, Receveuse Municipale, visés et certifiés conformes par l’ordonnateur, n’appelle ni observations ni réserves de sa part.

 

3 -    Comptes administratifs 2015.

Présentés sous la présidence de MME Marie-Thérèse CHAMPAUD,

 

A-    BUDGET PRINCIPAL

 

FONCTIONNEMENT

INVESTISSEMENT

DEPENSES

837 080,87

515 224,14

RECETTES

1 042 318,45

294 065,88

TOTAL

205 237,58

-221 158,26

REPORT N-1 (R002)

151 338,30

 

REPORT N-1 (R001)

 

57 285,33

RESULTATS CLÔTURE 2015

356 575,88

-163 872,93

RAR - INVESTISSEMENT dépenses

 

52 686,22

RAR - INVESTISSEMENT recettes

 

13 787,65

RESULTAT DEFINITIFS

356 575,88

-202 771,50

 

Après délibération, le compte administratif du BUDGET PRINCIPAL est adopté à l’unanimité.

 

B-    BUDGET EAU

 

FONCTIONNEMENT

INVESTISSEMENT

DEPENSES

129 858,61

13 257,16

RECETTES

90 195,25

34 447,84

TOTAL

-39 663,36

21 190,68

REPORT N-1 (R002)

62 819,59

 

REPORT N-1 (R001)

 

42 268,79

RESULTATS DE CLÔTURE 2015

23 156,23

63 459,47

RAR - INVESTISSEMENT dépenses

 

25 000,00

RESULTATS DEFINITIFS

23 156,23

38 459,47

Après délibération, le compte administratif du BUDGET EAU est adopté à l’unanimité.

 

C-    BUDGET ASSAINISSEMENT

 

FONCTIONNEMENT

INVESTISSEMENT

DEPENSES

51 623,21

21 822,68

RECETTES

58 709,34

26 366,76

TOTAL

7 086,13

4 544,08

REPORT N-1 (R002)

26 508,61

 

REPORT N-1 (R001)

 

56 643,42

RESULTATS DE CLÔTURE EX 2015

33 594,74

61 187,50

RAR - INVESTISSEMENT

   

RESULTATS DEFINITIFS

33 594,74

61 187,50

 

Après délibération, le compte administratif du BUDGET ASSAINISSEMENT est adopté à l’unanimité.

 

D-    BUDGET LOGEMENT SOCIAL

 

FONCTIONNEMENT

INVESTISSEMENT

DEPENSES

2 237,02

3 911,52

RECETTES

5 898,85

3 773,33

TOTAL

3 661,83

-138,19

REPORT N-1 (R002)

15 099,56

 

REPORT N-1 (D001)

 

-1 985,43

RESULTATS CLÔTURE  EX 2015

18 761,39

-2 123,62

RAR - INVESTISSEMENT

   

RESULTAT DEFINITIFS

18 761,39

-2 123,62

Après délibération, le compte administratif du BUDGET LOGEMENT SOCIAL est adopté à l’unanimité.

 

 

 

E-    BUDGET CAMPING

 

FONCTIONNEMENT

INVESTISSEMENT

DEPENSES

27 181,12

15 853,23

RECETTES

32 707,00

3 551,86

TOTAL

5 525,88

-12 301,37

REPORT N-1 (R002)

6 356,43

 

REPORT N-1 (R001)

 

2 629,05

RESULTATS DE CLÔTURE EX 2015

11 882,31

-9 672,32

RAR - INVESTISSEMENT

   

RESULTATS DEFINITIFS

11 882,31

-9 672,32

Après délibération, le compte administratif du BUDGET CAMPING  est adopté à l’unanimité.

 

4 -  Affectation des résultats 

A-    BUDGET PRINCIPAL

Le Conseil Municipal, après avoir entendu les résultats de clôture de l’exercice 2015 du budget principal,

  • Ø Statuant sur l’affectation des résultats cumulés d’exploitation,
  • Ø Considérant les éléments suivants,
  1. 1.     Pour mémoire résultat de clôture de l’exercice 2014 :

-          Excédent de la section de fonctionnement :                           168 302.87

-          Affectation 2015 à l’investissement :                                        16 964.57               

-          Déficit de la section d’investissement :                                   16 964.57        

  1. 2.     Solde d’exécution de la section d’investissement 2015 :

-          Solde d’exécution de l’exercice :                    déficit              221 158.26       

-          Solde d’exécution cumulé :                            déficit              163 872.93

  1. 3.     Restes à réaliser au 31 décembre 2015 :

-          Dépenses d’investissement :                                      52 686.22

-          Recettes d’investissement :                                                     13 787.65

  1. 4.     Besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :

-          Déficit  2015 :                        163 872.93

-          Restes à réaliser :                -   38 898.57

-          Total :                                  - 202 771.50

  1. 5.     Résultat de fonctionnement à affecter :

                           Résultat  de l’exercice 2015 : 356 575.88

Décide d’affecter le résultat cumulé de la section de fonctionnement comme suit :

. Couverture du besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :  202 771.50           . Affectation en «  réserves » :                                                                                                  302 771.50           . Restes à reporter ligne 002 du BP 2016 :                                                                                       53 804.38

 

B-    BUDGET EAU

Le Conseil Municipal, après avoir entendu les résultats de clôture de l’exercice 2015 du budget eau,

  • Ø Statuant sur l’affectation  des résultats cumulés d’exploitation,
  • Ø Considérant les éléments suivants,
  1. 1.     Pour mémoire résultat de clôture de l’exercice 2014 :

-          Excédent de la section de fonctionnement :                           62 819.59

-          Affectation 2015 à l’investissement :                                            /

-          Excédent de la section d’investissement :                             42 268.79

  1. 2.     Solde d’exécution de la section d’investissement 2015 :

-          Solde d’exécution de l’exercice :                    excédent         21 190.68        

-          Solde d’exécution cumulé :                            excédent          63 459.47

  1. 3.     Restes à réaliser au 31 décembre 2015 :

-          Dépenses d’investissement :                                      25 000.00

-          Recettes d’investissement :                                                         /         

  1. 4.     Besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :

-          Excédent 2015 :                      63 459.47

-          Restes à réaliser :                 - 25 000.00

-          Total :                                  + 38 459.47

  1. 5.     Résultat de fonctionnement à affecter :

                            Résultat  de l’exercice 2015 : 23 156.23

Décide d’affecter le résultat cumulé de la section de fonctionnement comme suit :

. Couverture du besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :             /            . Affectation en «  réserves » :                                                                                                            /                                                                                                                     . Restes à reporter ligne 002 du BP 2016  :                                                                                23 156.23

 

C-    BUDGET ASSAINISSEMENT

Le Conseil Municipal, après avoir entendu les résultats de clôture de l’exercice 2015 du budget assainissement,

  • Ø Statuant sur l’affectation  des résultats cumulés d’exploitation,
  • Ø Considérant les éléments suivants,
  1. 1.      Pour mémoire résultat de clôture de l’exercice 2014 :

-          Excédent de la section de fonctionnement :                           26 508.61

-          Affectation 2015  à l’investissement :                                            /

-          Excédent de la section d’investissement :                              56 643.42

  1. 2.     Solde d’exécution de la section d’investissement 2015 :

-          Solde d’exécution de l’exercice :                    excédent             4 544.08

-          Solde d’exécution cumulé :                            excédent            61 187.50

  1. 3.     Restes à réaliser au 31 décembre 2015 :

-          Dépenses d’investissement :                                               /

-          Recettes d’investissement :                                                            /      

  1. 4.     Besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :

-          Excédent 2015 :                     61 187.50

-          Restes à réaliser :                        /

-          Total :                                  + 61 187.50

  1. 5.     Résultat de fonctionnement à affecter :

                            Résultat  de l’exercice 2015 : 33 594.74

Décide d’affecter le résultat cumulé de la section de fonctionnement comme suit :

. Couverture du besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :             /            . Affectation en «  réserves » :                                                                                                            /                                                                                                                     . Restes à reporter ligne 002 du BP 2016  :                                                                                33 594.74

D-    BUDGET LOGEMENT SOCIAL

Le Conseil Municipal, après avoir entendu les résultats de clôture de l’exercice 2015 du budget logement social,

  • Ø Statuant sur l’affectation  des résultats cumulés d’exploitation,
  • Ø Considérant les éléments suivants,
  1. 1.     Pour mémoire résultat de clôture de l’exercice 2014 :

-          Excédent de la section de fonctionnement :                           15 099.56

-          Affectation 2015  à l’investissement :                                       1 985.43

-          Déficit de la section d’investissement :                                     1 985.43

  1. 2.     Solde d’exécution de la section d’investissement 2015 :

-          Solde d’exécution de l’exercice :                     déficit                   138.19       

-          Solde d’exécution cumulé :                            déficit                  2 123.62

  1. 3.     Restes à réaliser au 31 décembre 2015 :

-          Dépenses d’investissement :                                              /

-               Recettes d’investissement :                                                                     /      

  1. 4.     Besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :

-          Déficit  2015 :                        2 123.62

-          Restes à réaliser :                          /

-          Total :                                   - 2 123.62

  1. 5.     Résultat de fonctionnement à affecter :

                            Résultat  de l’exercice 2015 : 18 761.39

Décide d’affecter le résultat cumulé de la section de fonctionnement comme suit :

. Couverture du besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :          2 123.62        . Affectation en «  réserves » :                                                                                                         2 123.62                                                                                                           . Restes à reporter ligne 002 du BP 2016  :                                                                                  16 637.77

 

E-     BUDGET CAMPING

Le Conseil Municipal, après avoir entendu les résultats de clôture de l’exercice 2015 du budget camping,

  • Ø Statuant sur l’affectation  des résultats cumulés d’exploitation,
  • Ø Considérant les éléments suivants,
  1. 1.     Pour mémoire résultat de clôture de l’exercice 2014 :

-          Excédent de la section de fonctionnement :                           6 356.43

-          Affectation 2015  à l’investissement :                                          /

-          Excédent de la section d’investissement :                                2 629.05             

  1. 2.     Solde d’exécution de la section d’investissement 2015 :

-          Solde d’exécution de l’exercice :                    déficit              12 301.37         

-          Solde d’exécution cumulé :                            déficit                9 672.32

  1. 3.     Restes à réaliser au 31 décembre 2015 :

-          Dépenses d’investissement :                                          /

-          Recettes d’investissement :                                                        /

  1. 4.     Besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :

-          Déficit  2015 :                         9 672.32

-          Restes à réaliser :                        /

-          Total :                                   - 9 672.32

  1. 5.     Résultat de fonctionnement à affecter :

                            Résultat  de l’exercice 2015 : 11 882.31

Décide d’affecter le résultat cumulé de la section de fonctionnement comme suit :

. Couverture du besoin de financement de la section d’investissement au 31/12/2015 :          9 672.32                                           . Affectation en «  réserves » :                                                                                                         9 672.32                                                                                                           . Restes à reporter ligne 002 du BP 2016  :                                                                                    2 209.99

 

5 -    Dépenses à imputer au compte 6232.

Vu l’arrêt du conseil d’Etat du 04 mai 2015,

Vu l’article D.1617-19 du Code Général des Collectivités Territoriales,

 Après avoir consulté Madame la Receveuse Municipale, il est désormais demandé aux collectivités de faire procéder à l’adoption par le conseil municipal d’une délibération précisant les principales caractéristiques des dépenses à reprendre au compte 6232 « Fêtes et Cérémonies » conformément aux instructions règlementaires et aux dispositions comptables propres à cet article budgétaire.

En conséquence, le Maire propose de prendre en charge les dépenses suivantes au compte 6232 :

1) d’une manière générale, l’ensemble des biens, services, objets et denrées divers ayant trait aux fêtes, cérémonies, manifestations culturelles/touristiques, diverses prestations telles que le repas et les colis des aînés ainsi que les cocktails servis lors de cérémonies ou réceptions officielles et inaugurations,

2) les fleurs, bouquets, gravures, médailles et autres présents offerts à l’occasion de divers évènements et notamment lors des mariages, décès, naissances, départ en retraite, départ, récompenses sportives, culturelles ou lors de réceptions officielles,

3) le règlement des factures de sociétés et troupes de spectacles et autres frais liés à leurs prestations ou contrats,

4) les dépenses liées à l’achat de denrées et petites fournitures pour l’organisation de réunions ou d’ateliers ou de manifestations,

5) les dépenses liées à l’organisation du feu d’artifice,

6) les dépenses liées aux livres et jeux pédagogiques offerts aux enfants lors de l’arbre de Noël de l’école communale,

 Le conseil municipal, après en avoir délibéré et à l’unanimité de ses membres, décide :

 - d’approuver les dépenses mentionnées ci-dessus au compte 6232 « Fêtes et cérémonies » dans la limite des crédits repris au budget communal.

 

6 -    Nouvelle convention de coopération relative à l’hébergement de Pôle emploi dans les locaux de la mairie.

Vu  la convention signée en date du 29 avril 2013 entre Pôle Emploi et la commune de Bujaleuf,

Vu la loi n°2015-29 du 16 janvier 2015 relative à la réforme de l’organisation territoriale des régions,

Vu la délibération n°2015-36 du 8 juillet 2015, portant sur l’organisation générale de Pôle Emploi en douze directions régionales, dont les limites territoriales correspondent aux limites territoriales des régions visées à l’article L 4111-1-II du code général des collectivités territoriales,

Seul un bureau est nécessaire à l’antenne sise à Bujaleuf pour assurer les services inhérents à sa mission.

En conséquence, le Maire propose de leur laisser le bureau d’une surface de 21.50 m2 dont Pôle Emploi dispose actuellement au sein des locaux du Château pour un montant mensuel de 140 euros calculé au prorata de la surface mise à disposition. Cette indemnité comprend la participation aux charges énergétiques (charges d’électricité, de chauffage au fuel et d’entretien de la chaudière) ainsi qu’à l’entretien de leur local.

Après en avoir délibéré et à l’unanimité, le conseil municipal décide :

- d’accepter la proposition du Maire

- d’autoriser le Maire à signer la nouvelle convention ainsi que tous documents y afférents.

 

7 -    l’extinction nocturne de l’éclairage public.

Le Maire expose au conseil municipal les faits suivants :

L’éclairage public fonctionne de façon conventionnelle 4100H par an. Ses critères qualitatifs sont définis par la norme européenne EN 13-201 qui règlemente le niveau d’éclairement et impose au maître d’ouvrage d’assurer la maintenance des infrastructures en place. En revanche, aucune obligation légale à éclairer les voies publiques n’est précisée, tant au niveau des normes ou arrêtés techniques, que du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT).

Ainsi, une coupure générale, permet de réduire la consommation électrique des installations tout en assurant la qualité du service apporté par l’éclairage public aux heures où la fréquentation est la plus importante.

Vu l’article L 2212-1 du CGCT relatif au pouvoir de police administrative du maire, et à son pouvoir discrétionnaire,

Vu les articles L 583-1 et L 583-2 du code de l’environnement,

Vu l’article L 2131-2 définissant le caractère exécutoire de l’arrêté du maire :

- définition temporelle (horaires, jours, saisonnalité, etc.)

- définition géographique : secteurs concernés, rues, voies, etc.

- date de la mise en place du dispositif.

(Compte tenu de données objectives : circulation, configuration des voies, dangerosité, nuisances lumineuses, consommations électriques…)

Considérant que la définition technique de l’éclairage public est de permettre la poursuite des activités diurnes à la tombée de la nuit,

Considérant l’absence à obligation générale ou inconditionnelle à mettre en place de l’éclairage sur les voiries et espaces publics sauf à proximité des ouvrages destinés à réduire la vitesse des usagers de la voirie,

Après en avoir délibéré le conseil municipal fixe, à 12 voix pour et 1 contre, les zones et les modalités de coupures de l’éclairage public :

- Celles-ci concerneront l’ensemble de la commune tous les jours entre minuit et 5H à l’exception du Centre Bourg compris entre le périmètre des quatre ralentisseurs et la salle polyvalente du bourg jusqu’à l’intersection de la route du Mont avec le chemin des Coulauds.

 

Compte tenu du changement des conditions d’éclairement nocturne, il conviendra d’assurer une publicité idoine à cette modification, en dehors des strictes obligations administratives de publicité et d’affichage ; publication(s) d’une information dans la presse, le bulletin municipal, affichage en entrée et sortie d’agglomération, distribution de tracts,…

 

8 -    convention de fourrière SPA.

Le conseil municipal décide de renouveler son adhésion à la SPA pour le Refuge-Fourrière départemental (0,60€ par habitant pour l’année 2016), et autorise le Maire à signer la convention de fourrière proposée pour l’enlèvement et la garde des animaux domestiques de la commune.

 

9 -    Adhésion de la municipalité à l’Association des Maires Ruraux de France.

Le Maire informe les membres du conseil municipal du courrier reçu par l’Association des Maires Ruraux de France présentant leur position vis-à-vis de la réorganisation administrative du territoire mais aussi le soutien qu’elle peut prodiguer aux maires ruraux.

Au vu de ces éléments, le conseil municipal décide à 12 voix pour et 1 abstention d’adhérer à l’Association des Maires Ruraux de France pour une cotisation annuelle de 56 euros.

 

10 -  Emplois non permanents pour faire face à un besoin lié à un accroissement saisonnier d’activité.

Le Conseil municipal ;

Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires ; 

Vu la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale, notamment son article 3-2° ;

Considérant qu’en prévision de la période estivale, il est nécessaire de pourvoir aux tâches suivantes :                                                                                                                                                                                    - surveillance de la baignade,

- accueil des vacanciers au camping et aux gîtes,                                                                                                         

- entretien des sanitaires du camping,

Considérant qu’il peut être fait appel à du personnel recruté en qualité d’agent contractuel pour faire face à des besoins liés à un accroissement saisonnier d’activité en application l’article 3-2° de la loi 84-53 précitée ;

Après en avoir délibéré, décide :

D’autoriser le Maire à recruter des agents contractuels pour faire face à des  besoins liés à un accroissement saisonnier d’activité pour une période 6 mois, en application de l’article 3-2° de la loi n°84-53 précitée.

A ce titre seront créés :

Fonction

Grade

Période

Temps

Nombre

Surveillant baignade - BNSSA

APS

01/07 au 31/08/2016

35 h

2

Camping – gîtes

Adjt technique  2ème classe

01/05 au 30/06/2016

01/09 au 30/09/2016

10 h

1

Camping – gîtes

Adjt technique 2ème classe

01/07 au 31/08/2016

35 h

1

Camping – gîtes accueil

Adjt technique 2ème classe

01/07 au 31/07/2016

01/08 au 31/08/2016

35 h

1

1

Le Maire sera chargé de la constatation des besoins concernés ainsi que de la détermination des niveaux de recrutement et de rémunération des candidats selon la nature des fonctions et de leur profil.

La rémunération sera limitée à l’indice terminal du grade de référence.

Les crédits nécessaires sont inscrits au BP 2016.

 

11 -    Questions diverses

a)    Goudronnage de la cour de l’atelier du service technique

Avec l’accord du Maire, M.MARTINS, assistant au conseil municipal, fait part à l’assemblée du problème récurrent de la poussière soulevée par les membres du service technique lors du nettoyage du matériel et des engins. La cour n’étant pas goudronnée la quantité de poussière est encore plus élevée en période estivale. Son habitation étant juste en face de la cour de l’atelier municipal, il souhaite qu’une solution soit rapidement trouvée afin de pallier à ce désagrément.

Le dépôt des demandes de subvention pour le programme de grosses réparations de voirie 2016 étant clos, le conseil municipal décide d’inscrire en priorité au programme 2017 la réalisation d’un enrobé au niveau de l’atelier du service technique. En attendant, les agents communaux devront procéder au nettoyage du matériel dans un périmètre plus éloigné de l’habitation de M.MARTINS.

b)    Convention d’occupation temporaire triennale du Foyer de la Plage

Le Maire rappelle que le conseil municipal avait en date du 05 février 2016 :

- choisi par 14 voix pour et 1 contre, Mr Renan MESEGUER, restaurateur de la « Marelle des Saveurs » à Limoges, comme exploitant de l’Espace de la Plage du Lac de Sainte Hélène pour la période estivale de 2016 à 2018 comprise entre le 1er juillet et le 31 août.

- donné tout pouvoir au Maire pour signer la convention pluriannuelle du site ainsi que pour procéder à toutes les formalités y afférent.

Après présentation de la convention, le conseil municipal n’ayant aucune objection quant à son contenu, réitère son accord au Maire pour signer ladite convention.

 

c)    Prospection d’entreprises privées

Suite au courrier envoyé aux responsables développement et PDG de groupes privés gérant des campings comme Flower camping, Yelloh Village, camping Tohapi, entreprise Fréry, etc...., M. BODIN rapporte aux membres du conseil municipal les premiers retours. Sur les trois réponses obtenues jusqu’ici, celles de Flower camping et de l’entreprise Fréry semblent intéressantes. En effet, ces organismes proposent, dans le cadre d’une délégation de service public, d’épauler et de conseiller la municipalité dans la mise en valeur du site du camping municipal mais également dans le développement de son potentiel touristique.

L’entreprise Fréry effectuera une visite sur site courant juin et le groupe Flower camping est prêt à venir présenter leur savoir-faire aux membres du conseil municipal s’ils le souhaitent.

Le conseil municipal souhaite effectivement rencontrer les représentants de Flower camping et demande à M.BODIN de convenir d’un rendez-vous avec eux.

 

d)    Proposition de création de site internet

M.BODIN informe l’assemblée délibérante de son entrevue avec une société multimédia souhaitant acquérir des références en Haute-Vienne en matière de création de site internet. Cette société propose de mettre en place gratuitement un site internet dédié au camping et aux gîtes municipaux. Cette réunion a surtout permis de mettre en évidence le manque de visibilité et d’attractivité du site internet actuel. En effet, M.BODIN souligne que la conception d’un site exclusivement dédié au tourisme devient incontournable.

 

e)    Géocaching

M.BODIN rappelle au conseil municipal que la commune de Bujaleuf a été retenue par le Comité Régional de Tourisme, comme 9 autres communes sur la région, pour qu'un parcours de géocaching (course au trésor permanente) y soit conçu et installé.

Le parcours de cette chasse au trésor démarrera de la plage, remontera vers les Varaches et utilisera le sentier d'interprétation. Cette nouvelle activité devrait démarrer début juin 2016.

Dans ce cadre, une visite sur site est prévue lundi 4 avril afin d’identifier les besoins en présence d’un agent municipal qui participera ensuite à l’aménagement du parcours puis surtout à son entretien.

 

f)     Reportage LTV Limousin

Suite à la proposition de LTV Limousin, TV diffusant sur le net, de réaliser un reportage sur la commune de Bujaleuf, M.BODIN présente aux membres du conseil municipal la trame qui pourrait être retenue.

Cette chronique pourrait commencée sur la présentation de la commune par le Maire puis s’articulerait autour d’interventions de diverses personnes mettant en valeur les points forts de notre territoire tels que le patrimoine, la nature, l’agriculture et la forêt (savoir-faire des éleveurs), l’artisanat…  

La conclusion pourrait être orientée vers la politique de dynamisation et de modernité initiée par la municipalité tant en terme touristique, environnementale que structurel.

Les membres du conseil municipal valident cette proposition.

 

g)    Chaufferie bois

M.BODIN rapporte au conseil municipal le résumé de l’entrevue avec la société INGEPOLE. Cette dernière avait été contactée pour exposer les diverses solutions de chauffage collectif pouvant être mises en place par la commune de Bujaleuf.

D’après ses représentants, une chaudière biomasse à copeaux serait la meilleure solution si l’hôpital Monts et Barrages se joignait au projet en rattachant l’EHPAD de Bujaleuf à ce système de chauffage. Une rencontre avec le directeur de l’hôpital de Monts et Barrages devrait être programmée au cours des prochaines semaines afin de lui exposer ce projet.

Le SEHV pourrait réaliser l’étude de faisabilité du dossier chaufferie bois en intégrant plusieurs scenarii. Cette étude serait subventionnée à hauteur de 80%.

 

h)    Don de matériel

M.TERRIER informe le conseil municipal qu’il a à nouveau été approché par une association désireuse de récupérer du matériel de forge provenant de la maison DUTREIX. Le Maire indique que la mairie reçoit de nombreuses demandes émanant de personnes intéressées par l'acquisition de ce type de matériel. En conséquence, il est nécessaire de recenser les pièces restantes et d’évaluer leur état avant de les proposer à l’association.

 

i)      Association des Communes jumelées

M.PAQUET rappelle que le Maire doit désigner trois candidats pour le remplacement d’un membre au sein du conseil d’administration de l’Association des Communes Jumelées du Limousin en vue des prochaines élections se déroulant à Arnac-Pompadour le 09 avril prochain. Le Maire indique que le nécessaire sera fait en début de semaine prochaine à savoir à compter du mardi 29 mars.

 

j)      Débardage

M.KONINGS signale à l’assemblée qu’un chemin a subi d’importants dommages suite à un débardage de bois. Il souhaite qu’un état des lieux avant/après soit organisé par la mairie afin d’enrayer la récurrence de ce type de problème. M.KONINGS propose de rédiger un encart dans le bulletin municipal afin de sensibiliser les propriétaires de parcelles boisées, souhaitant faire appel à des entreprises de débardage, qu'il est nécessaire de faire une déclaration à la mairie en amont de ce type d’opération afin que la municipalité puisse effectuer un état des lieux avant et après le chantier.

Le conseil municipal accepte la proposition d’article de M.KONINGS.

 

k)    Chemins pédestres

M.KONINGS informe les membres du conseil municipal que la validation de l’inscription des chemins pédestres : « Les 3 Villages » et « Autour des Lacs » en tant que chemins intercommunautaires.

 

l)      Eclairage du Pont Sainte Hélène

M.KONINGS indique aux membres du conseil municipal que le pont de Sainte Hélène n’est pas éclairé la nuit excepté en période estivale car ce dernier est synchronisé avec l’éclairage de la plage. L’absence d’éclairage sur cet ouvrage pouvant être dangereux pour les usagers, M.KONINGS souhaiterait que ce foyer électrique soit rattaché à l’éclairage de la route de la Croix Maulde.

Au vu de ces éléments, le conseil municipal décide de mandater le Maire pour prendre contact avec le SEHV afin de connaître le montant de cet investissement technique sachant qu’un disjoncteur devra être intégré afin de pouvoir couper l’éclairage du pont lors du feu d’artifice annuel.

 

 

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 00h10.

Retour